Axel, technicien analytique chez Orthodyne

Notre technicien analytique, Axel Santagiuliani, est un atout essentiel de notre équipe, avec plusieurs années d’expérience dans la gestion des défis techniques. Nous avons interviewé Axel afin qu’il nous partage son expérience, ses astuces et sa vision pour offrir un support de qualité supérieure à nos clients. Son expérience illustre parfaitement les qualités que nous recherchons chez nos futurs collaborateurs : polyvalence, autonomie et curiosité technique. Dans cet article, vous découvrirez les coulisses du service après-vente à travers les idées et les réflexions de notre technicien expert.

Le poste de technicien analytique selon Axel

Axel, jeune trentenaire, tu es technicien analytique chez Orthodyne depuis plus de 5 ans maintenant, peux-tu m’expliquer en quelques mots en quoi consiste ton travail ?

« Orthodyne crée des analyseurs qui détectent les impuretés dans le gaz à un niveau infiniment petit, nos appareils garantissent la pureté des gaz de nos clients. Mon rôle principal est de tester des analyseurs qui sont fabriqués par nos équipes c’est-à-dire, vérifier leur bon fonctionnement (régler les débits, les températures, paramétrer les méthodes d’analyses, faire un peu de programmation informatique). On s’assure ainsi qu’ils répondent aux besoins du client (contrôle qualité). Il y a également la mise en service (on forme régulièrement les clients à l’utilisation des analyseurs), la réparation, le dépannage et l’entretien. Nos clients étant à travers le monde, les déplacements font partie du poste de technicien analytique. »

Quel a été ton parcours et comment es-tu arrivé chez Orthodyne ?

« Je suis diplômé d’un bachelier en électronique, ce qui m’a ouvert les portes vers le domaine technique. Ensuite, j’ai travaillé 2 ans dans une entreprise de microélectronique avant d’intégrer l’équipe d’Orthodyne. »

Qu’est ce qui te plait le plus dans ton travail ?

« Ce qui me plait le plus chez Orthodyne, c’est la diversité du travail à effectuer. Chaque projet est différent. Chaque client a une demande différente au niveau des analyseurs et des résultats d’analyses. Un technicien est amené à toucher à l’électronique, la programmation ou encore la logique au niveau chromatographique. Il faut connaitre les affinités des gaz. Malgré le secteur de pointe chez Orthodyne, nos études nous préparent bien à cette polyvalence, et on nous enseigne les bases de la chromatographie dès notre arrivée dans l’entreprise, le reste suit de fil en aiguille… »

Comment décrirais-tu l’ambiance de travail et l’entreprise ?

« L’ambiance générale est bonne. C’est l’ambiance d’une petite entreprise. Plutôt familial, je dirais. Tout le monde se connaît. »

Outre un diplôme technique, quelles sont les qualités et aptitudes qu’il faut avoir pour occuper un poste de technicien analytique chez Orthodyne ?

« Au vu de la diversité et la complexité du travail, la première qualité d’un technicien analytique est de faire preuve de polyvalence. Ça demande aussi beaucoup d’autonomie car on est souvent seul lors des déplacements. Des connaissances en électronique et en logique de programmation sont des atouts majeurs. Et pour finir, être doté d’une bonne relation client car on représente Orthodyne lors de nos visites chez les clients. Mais comme je l’ai dit, on est bien formé avant de partir seul en déplacement. »

Occuper le poste de technicien analytique, c’est aussi voyager dans le monde

Peux-tu me dire à quelle fréquence tu voyages pour ton travail environ ? Et quels sont les enrichissements liés au fait de voyager ?

« Pour ma part, ça représente grosso modo la moitié du temps. Donc je voyage environ deux semaines chaque mois. Mais chacun est libre de choisir la fréquence à laquelle il souhaite partir en déplacement. En ce qui concerne les enrichissements des voyages, il y a la découverte de cultures d’entreprise, de sites et de domaines d’activité différents. Et surtout, la finalité de nos analyseurs chez nos clients change. Certains clients ont besoin de nos produits pour l’oxygène de plongée, d’autres pour faire de la vodka. C’est toujours intéressant et enrichissant de connaitre la finalité de l’appareil en lui-même.  Les voyages durent maximum une semaine, on ne part pas pour des mois heureusement. »

Orthodyne va fêter ses 100 ans, et pourtant elle est toujours à la pointe de l’innovation et son expertise est reconnue dans le monde entier, comment le ressens-tu toi qui rencontre beaucoup de nos clients à travers le monde ?

« Je remarque que beaucoup de nos clients proviennent du domaine des semi-conducteurs qui est un enjeu majeur de l’innovation au 21e siècle. Ces entreprises ont besoin d’appareils à la pointe de la technologie, dont on fait partie de par la sensibilité de nos analyseurs ce qui nous permet de valider des gaz ultra pur, essentiel dans des domaines très exigeants. »

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui démarre dans la fonction de technicien analytique ?

« Je lui dirais de ne pas craindre l’inconnu, de rester curieux et de se mettre au défi, car nous opérons dans un domaine très spécifique. Il s’agit d’un marché niche où il est normal de débuter sans connaissances préalables. »

Orthodyne recherche désormais de nouveaux profils pour compléter l’équipe

Orthodyne recherche son nouveau technicien analytique, les candidatures sont désormais ouvertes ! Si vous êtes prêt à relever le défi et à vous joindre à une équipe passionnée qui repousse les limites pour offrir un service après-vente de classe mondiale, nous vous invitons à postuler dès maintenant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twelve + 7 =